Les freins à la mobilité accélèrent l’isolement social des personnes âgées

(…)

Covoiturage solidaire à la campagne

65% des seniors vivent dans les espaces ruraux et périurbains qui connaissent une très forte dépendance à la voiture. Or dans ces territoires, l’abandon de la voiture due à l’âge entraîne de lourdes conséquences. Pour que les personnes âgées puissent bénéficier des trajets des autres, la start-up Atchoum a imaginé un système de covoiturage rural qui repose sur les bonnes volontés. Les personnes âgées sollicitent une demande de covoiturage par simple appel téléphonique auprès d’une centrale de réservation, elle aussi solidaire. Les chauffeurs sont alors prévenus par notification SMS ou e-mail. Lorsque le trajet est accepté, la personne âgée est prévenue par téléphone. « Nous rencontrons un vrai succès auprès des jeunes retraités qui souhaitent dédier une partie de leur temps à leurs aînés » s’étonne Fabrice Leblon, co-fondateur et lui-même originaire d’un petit village entre Mulhouse et Belfort. « Les chauffeurs rendent service sans pour autant s’engager dans une démarche associative très chronophage ». En échange, ils touchent une indemnité de 35 centimes par km. « Mais pour eux ce n’est pas une question d’argent ». En effet, 80% des trajets à la campagne font moins de 3km. Une dizaine de mairies ont déjà été séduites par ce système qui s’avère très peu couteux. Environ 50€ par mois pour une commune de 2000 habitants.

Lire la suite : www.inmvt.com